Combien je peux gagner en revendant mon électricité ?

Combien je peux gagner en revendant mon électricité ?

9Kwc Photovoltaïque en revente Edf / Le meilleur tarif de d’achat du marché : 

Les tarifs d’achat du photovoltaïque baissent régulièrement depuis plusieurs années, mais restent attractifs pour les installations jusqu’à 9 KWc. Pour autant, il faut respecter  un certain nombre de règles pour assurer la sécurité de cet investissement sur les 20 ans du contrat avec EDF.

Les règles à respecter

Pour bénéficier du tarif d’achat en vigueur il faut que :

  • le bâtiment support de l’installation soit clos sur les quatre faces,
  • les panneaux soient intégrés au bâti (c’est-à-dire que les panneaux remplacent les tuiles ou autres couvertures)
  • la puissance totale installée sur le bâtiment ou la parcelle cadastrale soit inférieure ou égale à 9KWc.

 

L’énergie solaire, un investissement qui rapporte !

Au regard du prix des panneaux photovoltaïques, beaucoup se demandent comment il est possible de rentabiliser un tel investissement.

En réalité, l’énergie solaire est une source sûre de revenus pendant plusieurs années. En effet, lorsqu’un particulier installe des panneaux solaires chez lui, il est confronté à deux possibilités : faire de l’auto-consommation ou revendre l’énergie produite à EDF. Le deuxième choix est celui qui se révèle être le plus rentable. Effectivement, le prix de rachat est largement supérieur au coût d’achat de l’électricité « classique ». De plus, le contrat de revente de l’énergie solaire produite fixe un prix stable pendant 20 ans. Ainsi, les panneaux photovoltaïques assurent une rente d’argent durant deux décennies.

La principale interrogation, à présent, est de savoir si les panneaux sont rentables avant la fin du contrat de rachat par EDF, soit 20 ans. La réponse est oui. D’après les experts, la rentabilité de l’énergie solaire est d’environ 10 à 12 ans suivant les dossiers.

Exemple d’une installation 9 Kwc en revente (contrat sur 20 ans avec EDF) :

Investissement d’une installation clef en main 9 Kwc « raccordement EDF inclus » : 24 000€ TTc

Production Annuel de l’installation : Environ 10 000 KwH / an

Tarif de rachat du 9 Kwc : environ 25ct€ du Kwh

Chiffre d’affaire annuel : 10 000 Kwh x 25ct€ = 2500 € / an

Charge Annuel : « 90€ d’assurance pour les panneaux + 60€ de location de compteur EDF » / an

Chiffre d’affaire annuel – les charges annuel = 2 350 €

Simulation d’emprunt sur 12 ans à environ 2% : Annuité de 2 270 €

Rentabilité : 12 ans d’amortissement ou il reste 80 € / an et ensuite 8 ans à environ 2 350 €/an soit 18800€ de gain sur 20 ans et une toiture à neuf.

Et bonus !! : à la fin du contrat de 20 ans les panneaux seront encore utilisable pour la propre auto-consommation des clients (les panneaux ont une garantie de production de minimum 25 ans)

Qu’est ce qu’un installateur QUALIPAC ?

QualiPac, c’est quoi ?

QualiPAC est la marque de qualité délivrée par Qualit’Enr, organisme de qualification français pour les énergies renouvelables. Elle rassemble les professionnels qualifiés dans l’installation de pompe à chaleur aérothermique et géothermique en habitat individuel.

QualiPac détient la mention RGE « Reconnu Grenelle Environnement » délivré par les Pouvoirs Publics et l’Ademe. A partir du 1er juillet 2015, il est obligatoire de faire réaliser ses travaux par une entreprise qualifiée RGE pour obtenir des aides comme l’Eco-PTZ, et depuis le 1er janvier 2015 comme le Crédit d’Impôt.

Installateur QualiPac, quels sont nos engagements ?

Un installateur QualiPAC est un professionnel qui :

– vous conseille et vous propose la pompe à chaleur la plus adaptée à votre budget et aux besoins de votre maison,

  • justifie de toutes les assurances obligatoires,
  • a prouvé sa compétence, acquise en suivant notamment les formations spécifiques,
  • est accompagné et audité de manière aléatoire sur les installations réalisées,

  • et a signé les 10 points de la charte QualiPAC

Se rendre sur le site : http://www.qualit-enr.org/

Quel est le fonctionnement du chauffe-eau solaire ?

Quel est le fonctionnement du chauffe-eau solaire ?

Le soleil diffuse une énergie gratuite, renouvelable et propre. Pas besoin d’habiter le sud pour chauffer de l’eau ! Le chauffe eau solaire est intéressant partout en France. Il est performant, rapide à amortir et simple à installer. Il peut être connecté au lave-linge et au lave-vaisselle, pour encore plus d’économies.

Concrètement, comment ça marche un chauffe eau solaire ?

Dans le panneau solaire thermique, l’eau ou un liquide caloporteur chauffe sous l’action du soleil. Ce liquide part ensuite vers le chauffe-eau. Il traverse le chauffe eau dans un serpentin et diffuse la chaleur qu’il a emmagasinée. Puis il remonte vers le panneau. Une énergie d’appoint permet de chauffer votre eau les jours de mauvais temps.

Schéma général de fonctionnement d’un chauffe eau solaire

schema

  • Le capteur solaire (1) absorbe l’énergie des rayons du soleil et la restitue sous forme de chaleur, ce capteur est en général placé sur le toit.

  • Le circuit primaire (2) transporte la chaleur, il est étanche, calorifugé et contient de l’eau additionnée d’antigel. Ce liquide s’échauffe en passant dans les tubes du capteur, et se dirige vers un ballon de stockage.

  • L’échangeur thermique (3) (serpentin) cède ses calories solaires à l’eau sanitaire.

  • Le liquide refroidi, repart vers le capteur (4) ou il est à nouveau chauffé tant que l’ensoleillement reste efficace.

  • Le ballon de stockage (5) ou le ballon solaire est une cuve métallique qui constitue la réserve d’eau sanitaire.

  • L’eau froide du réseau (6) remplace l’eau chaude soutirée, elle sera de nouveau réchauffée à son tour par le liquide du circuit primaire.

  • Le circulateur (7) met en mouvement le liquide caloporteur quand il est plus chaud que l’eau sanitaire du ballon.

  • Son fonctionnement est commandé par un dispositif de régulation (8) jouant sur les différences de températures : si la sonde du ballon (10) est plus chaude que celle du capteur (9), la régulation coupe le circulateur. Sinon, le circulateur est remis en route et le liquide primaire réchauffe l’eau sanitaire du ballon.

En hiver ou lors de longue période de mauvais temps, la totalité de la production d’eau chaude ne peut être assurée par cette énergie solaire, un dispositif d’appoint (résistance ou serpentin raccordé à une chaudière d’appoint (12) prend donc le relais et reconstitue un stock d’eau chaude.

Le ballon thermo dynamique : Comment ça fonctionne ?

LE BALLON THERMO DYNAMIQUE : COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

Le ballon thermodynamique est la solution économique pour chauffer l’eau chaude sanitaire, avec des rendements supérieurs à ceux du solaire, et cela, sans les inconvénients liés à l’installation de panneaux solaires.

Le principe de fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique est simple:

Dans l’air il y a des calories qui sont récupérées par la pompe à chaleur intégrée dans le chauffe-eau pour chauffer le circuit d’eau.

Avec un COP (coefficient de performance) de l’ordre de 3,5, soit 3,5 Kw restitués pour 1Kw absorbé, l’économie ainsi réalisée sera de l’ordre de 70% par rapport à un chauffe eau électrique classique.

Ecologique et économique c’est la solution idéale pour l’eau chaude en remplacement d’un chauffe-eau électrique.

Dans les régions malheureusement peu ensolleillées, comme la Bourgogne Franche Comté, le ballon thermo-dynamique est la solution que nous préconisons le plus souvent car elle est à la fois la moins couteuse et la plus efficace par rapport à notre taux d’ensoleillement.

Quels paliers de puissances photovoltaïque pour quels types d’installation ?

Quels paliers de puissances photovoltaïque pour quels types d’installation ?

Principe de fonctionnement de la revente de l’électricité produite par le toit d’un batiment à EDF

Votre installation photovoltaïque produit de l’électricité. Vous souhaitez la vendre à EDF, qui la rachète selon certains critères techniques très précis. Avant de vous lancer, vous devez savoir que les tarifs de rachat varient en fonction de la puissance installée sur la toiture, cela vous aidera à dimensionner votre projet.

Les différents paliers induisent donc sur quelles recettes vous allez pouvoir compter :

  • De 0 à 9 KWC soit de 0 à 60 m² :

L’intégration au bâti consiste à remplacer les éléments de couverture (les tuiles, les ardoises, du Fibro, du Bac Acier …) par des panneaux photovoltaïques. Pour obtenir le tarif d’achat le plus élevé, une installation photovoltaïque de 9 kWc ou moins doit respecter les critères techniques qui définissent l’Intégration Au Bâti ‘IAB’ soit ;

– Le bâtiment doit être clos et couvert

– Les panneaux doivent assurer la fonction d’étanchéité

*Le tarif d’achat de l’électricité pour ce palier de puissance est de 24,63ct€/Kwh valide jusqu’au 30/06/2016*

  • De 9 à 36 KWC, soit de 60 à 250 m² :

Palier de puissance principalement destinée au bâtiment agricole, industriel et collectif.

L’intégration simplifiée au bâti doit avoir une couverture Bac Acier 75/100ème sous les panneaux et l’installation doit être parallèle au plan de la toiture.

* Le tarif d’achat de l’électricité pour ce palier de puissance est de 13,27ct€/Kwh valide jusqu’au 30/06/2016

  • De 36 à 100 KWC, soit de 250 à 650 m² :

Palier de puissance principalement destinée au bâtiment agricole, industriel et collectif.

L’intégration simplifiée au bâti doit avoir une couverture Bac Acier 75/100ème sous les panneaux et l’installation doit être parallèle au plan de la toiture.

* Le tarif d’achat de l’électricité pour ce palier de puissance est de 12.61ct€/Kwh valide jusqu’au 30/06/2016

  • Appel d’offre simplifié de 100 à 250 KWC, soit de 650 m² à 1 600 m² :

Pour ce type de projet, l’intégration est simplifiée au bâti comme les deux paliers précédents. La seul différence avec les paliers inférieur, c’est qu’il n’y a pas de tarif d’achat prédéfini, le tarif de rachat est proposée par l’installateur et le client lors du dépôt du dossier et c’est EDF qui décide de valider ou non le dossier.

  • Particuliers/photovoltaique : combien je peux gagner en revendant mon électricité ?

9Kwc Photovoltaïque en revente Edf / Le meilleur tarif de d’achat du marché : 

Les tarifs d’achat du photovoltaïque baissent régulièrement depuis plusieurs années, mais restent attractifs pour les installations jusqu’à 9 KWc. Pour autant, il faut respecter  un certain nombre de règles pour assurer la sécurité de cet investissement sur les 20 ans du contrat avec EDF.

Les règles à respecter

Pour bénéficier du tarif d’achat en vigueur il faut que :

  • le bâtiment support de l’installation soit clos sur les quatre faces,

  • les panneaux soient intégrés au bâti (c’est-à-dire que les panneaux remplacent les tuiles ou autres couvertures)

  • la puissance totale installée sur le bâtiment ou la parcelle cadastrale soit inférieure ou égale à 9KWc.

L’énergie solaire, un investissement qui rapporte !

Au regard du prix des panneaux photovoltaïques, beaucoup se demandent comment il est possible de rentabiliser un tel investissement.

En réalité, l’énergie solaire est une source sûre de revenus pendant plusieurs années. En effet, lorsqu’un particulier installe des panneaux solaires chez lui, il est confronté à deux possibilités : faire de l’auto-consommation ou revendre l’énergie produite à EDF. Le deuxième choix est celui qui se révèle être le plus rentable. Effectivement, le prix de rachat est largement supérieur au coût d’achat de l’électricité « classique ». De plus, le contrat de revente de l’énergie solaire produite fixe un prix stable pendant 20 ans. Ainsi, les panneaux photovoltaïques assurent une rente d’argent durant deux décennies.

La principale interrogation, à présent, est de savoir si les panneaux sont rentables avant la fin du contrat de rachat par EDF, soit 20 ans. La réponse est oui. D’après les experts, la rentabilité de l’énergie solaire est d’environ 10 à 12 ans suivant les dossiers.

Exemple d’une installation 9 Kwc en revente (contrat sur 20 ans avec EDF) :

Investissement d’une installation clef en main 9 Kwc « raccordement EDF inclus » : 24 000€ TTc

Production Annuel de l’installation : Environ 10 000 KwH / an

Tarif de rachat du 9 Kwc : environ 25ct€ du Kwh

Chiffre d’affaire annuel : 10 000 Kwh x 25ct€ = 2500 € / an

Charge Annuel : « 90€ d’assurance pour les panneaux + 60€ de location de compteur EDF » / an

Chiffre d’affaire annuel – les charges annuel = 2 350 €

Simulation d’emprunt sur 12 ans à environ 2% : Annuité de 2 270 €

Rentabilité : 12 ans d’amortissement ou il reste 80 € / an et ensuite 8 ans à environ 2 350 €/an soit 18800€ de gain sur 20 ans et une toiture à neuf.

Et bonus !! : à la fin du contrat de 20 ans les panneaux seront encore utilisable pour la propre auto-consommation des clients (les panneaux ont une garantie de production de minimum 25 ans)