Quels paliers de puissances photovoltaïque pour quels types d’installation ?

Principe de fonctionnement de la revente de l’électricité produite par le toit d’un batiment à EDF

Votre installation photovoltaïque produit de l’électricité. Vous souhaitez la vendre à EDF, qui la rachète selon certains critères techniques très précis. Avant de vous lancer, vous devez savoir que les tarifs de rachat varient en fonction de la puissance installée sur la toiture, cela vous aidera à dimensionner votre projet.

Les différents paliers induisent donc sur quelles recettes vous allez pouvoir compter :

  • De 0 à 9 KWC soit de 0 à 60 m² :

L’intégration au bâti consiste à remplacer les éléments de couverture (les tuiles, les ardoises, du Fibro, du Bac Acier …) par des panneaux photovoltaïques. Pour obtenir le tarif d’achat le plus élevé, une installation photovoltaïque de 9 kWc ou moins doit respecter les critères techniques qui définissent l’Intégration Au Bâti ‘IAB’ soit ;

– Le bâtiment doit être clos et couvert

– Les panneaux doivent assurer la fonction d’étanchéité

*Le tarif d’achat de l’électricité pour ce palier de puissance est de 24,63ct€/Kwh valide jusqu’au 30/06/2016*

  • De 9 à 36 KWC, soit de 60 à 250 m² :

Palier de puissance principalement destinée au bâtiment agricole, industriel et collectif.

L’intégration simplifiée au bâti doit avoir une couverture Bac Acier 75/100ème sous les panneaux et l’installation doit être parallèle au plan de la toiture.

* Le tarif d’achat de l’électricité pour ce palier de puissance est de 13,27ct€/Kwh valide jusqu’au 30/06/2016

  • De 36 à 100 KWC, soit de 250 à 650 m² :

Palier de puissance principalement destinée au bâtiment agricole, industriel et collectif.

L’intégration simplifiée au bâti doit avoir une couverture Bac Acier 75/100ème sous les panneaux et l’installation doit être parallèle au plan de la toiture.

* Le tarif d’achat de l’électricité pour ce palier de puissance est de 12.61ct€/Kwh valide jusqu’au 30/06/2016

  • Appel d’offre simplifié de 100 à 250 KWC, soit de 650 m² à 1 600 m² :

Pour ce type de projet, l’intégration est simplifiée au bâti comme les deux paliers précédents. La seul différence avec les paliers inférieur, c’est qu’il n’y a pas de tarif d’achat prédéfini, le tarif de rachat est proposée par l’installateur et le client lors du dépôt du dossier et c’est EDF qui décide de valider ou non le dossier.

  • Particuliers/photovoltaique : combien je peux gagner en revendant mon électricité ?

9Kwc Photovoltaïque en revente Edf / Le meilleur tarif de d’achat du marché : 

Les tarifs d’achat du photovoltaïque baissent régulièrement depuis plusieurs années, mais restent attractifs pour les installations jusqu’à 9 KWc. Pour autant, il faut respecter  un certain nombre de règles pour assurer la sécurité de cet investissement sur les 20 ans du contrat avec EDF.

Les règles à respecter

Pour bénéficier du tarif d’achat en vigueur il faut que :

  • le bâtiment support de l’installation soit clos sur les quatre faces,

  • les panneaux soient intégrés au bâti (c’est-à-dire que les panneaux remplacent les tuiles ou autres couvertures)

  • la puissance totale installée sur le bâtiment ou la parcelle cadastrale soit inférieure ou égale à 9KWc.

L’énergie solaire, un investissement qui rapporte !

Au regard du prix des panneaux photovoltaïques, beaucoup se demandent comment il est possible de rentabiliser un tel investissement.

En réalité, l’énergie solaire est une source sûre de revenus pendant plusieurs années. En effet, lorsqu’un particulier installe des panneaux solaires chez lui, il est confronté à deux possibilités : faire de l’auto-consommation ou revendre l’énergie produite à EDF. Le deuxième choix est celui qui se révèle être le plus rentable. Effectivement, le prix de rachat est largement supérieur au coût d’achat de l’électricité « classique ». De plus, le contrat de revente de l’énergie solaire produite fixe un prix stable pendant 20 ans. Ainsi, les panneaux photovoltaïques assurent une rente d’argent durant deux décennies.

La principale interrogation, à présent, est de savoir si les panneaux sont rentables avant la fin du contrat de rachat par EDF, soit 20 ans. La réponse est oui. D’après les experts, la rentabilité de l’énergie solaire est d’environ 10 à 12 ans suivant les dossiers.

Exemple d’une installation 9 Kwc en revente (contrat sur 20 ans avec EDF) :

Investissement d’une installation clef en main 9 Kwc « raccordement EDF inclus » : 24 000€ TTc

Production Annuel de l’installation : Environ 10 000 KwH / an

Tarif de rachat du 9 Kwc : environ 25ct€ du Kwh

Chiffre d’affaire annuel : 10 000 Kwh x 25ct€ = 2500 € / an

Charge Annuel : « 90€ d’assurance pour les panneaux + 60€ de location de compteur EDF » / an

Chiffre d’affaire annuel – les charges annuel = 2 350 €

Simulation d’emprunt sur 12 ans à environ 2% : Annuité de 2 270 €

Rentabilité : 12 ans d’amortissement ou il reste 80 € / an et ensuite 8 ans à environ 2 350 €/an soit 18800€ de gain sur 20 ans et une toiture à neuf.

Et bonus !! : à la fin du contrat de 20 ans les panneaux seront encore utilisable pour la propre auto-consommation des clients (les panneaux ont une garantie de production de minimum 25 ans)